COLIQUE INFANTILE

Les coliques infantiles – des pleurs inconsolables pendant au moins trois heures par jour, trois jours par semaine chez un enfant normal par ailleurs pendant les trois premiers mois de la vie – représentent un problème commun, mais mal compris et souvent frustrant pour les parents.

Même après des décennies de recherche, la cause des coliques infantiles reste incertaine, mais plusieurs facteurs contribuent probablement à ce problème.

Au cours des dernières années, les chercheurs se sont penchés sur le rôle de la flore intestinale : on a observé que les nourrissons sujets aux coliques infantiles possédaient un faible nombre de bonnes bactéries et de plus fortes concentrations de mauvaises bactéries, comparativement aux bébés qui avaient moins de coliques.

Comment peut-on prévenir ou calmer les coliques infantiles?

Comme elles n’ont pu compter sur aucun traitement efficace et accepté par la plupart des gens, plusieurs familles ont fait appel à des interventions behaviorales ou de médecine alternative ou complémentaire comme des bains chauds, des massages du ventre et le recours à des routines associées quotidiennement au sommeil et à l’ingestion de nourriture pour essayer d’obtenir un soulagement pour leurs bébés.

Des experts ont prouvé que les coliques infantiles peuvent être induites par l’ingestion de certains aliments par les mères qui allaitent et que le fait d’éviter ceux-ci peut aider l’enfant.

On a déterminé chez environ 25 % des nourrissons souffrant de symptômes modérés ou importants que les coliques étaient reliées à l’ingestion de lait de vache et qu’elles s’atténuaient après quelques jours d’un régime hypoallergène.1

Existe-t-il des traitements médicaux?

Jusqu’à maintenant, les traitements disponibles contre les coliques infantiles se sont avérés d’une utilité limitée. Dans plusieurs pays, la siméthicone a été utilisée fréquemment, mais une étude clinique publiée dans la revue Pediatrics en 2007 a démontré que ce médicament n’est pas plus efficace que le placebo pour le traitement des coliques infantiles.2

Bien que l’efficacité des médicaments anticholinergiques ait été démontrée, leur utilisation n’est pas recommandée à cause des réactions indésirables importantes qui leur sont associées (par ex. les difficultés respiratoires et les convulsions).3

Une alternative serait l’utilisation de probiotiques potentiellement utiles. Le Lactobacillus reuteri Protectis – la bactérie contenue dans BioGaia – est un probiotique isolé, à l’origine, du lait maternel. Son profil d’innocuité et d’efficacité favorable a été démontré.

Renseignez-vous au sujet de BioGaia®

1 Hill DJ et al. Infantile colic and hypersensitivity. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2000; 30:S67-76.
2 Savino F et al. Lactobacillus reuteri ATCC 55730 versus Simethicone in the treatment of infantile colic: a prospective randomized study. Pediatrics, Jan 2007; 119:e124-130.
3 Garrison MM et al. Early childhood: colic, child development, and poisoning prevention. A systematic review of treatments for infantile colic. Pediatrics 2000; 106:184-190.